Si Janvier s’achevait avec un Fragonard amoureux ou la Jumpology de Philippe Halsman, et que Février fut le moment de la Picasso Mania, les expositions à venir sont prometteuses et rendent hommage à la modernité artistique!

Teaser ob 634201 negro attacked by a jaguar 1910

Le Musée Jacquemart-André offre un bel aperçu de la Normandie des Impressionnistes. Autour du thème de l’atelier en plein air, si caractéristique des techniques de ces peintres, le musée nous propose de revenir sur l’importance des paysages normands dans l’histoire de l’impressionnisme. Degas, Monet, Renoir ou Pissarro seront ainsi représentés au travers de leurs œuvres
prestigieuses.


Le Douanier-Rousseau se voit consacrer une exposition monographique au Musée d’Orsay. C’est l’originalité de son style « naïf » et sa position paradoxale de peintre éminemment singulier qui y sont mises en
lumière. Par la confrontation entre sa peinture, les œuvres l’ayant inspiré et les peintures d’avant-gardes, l’exposition propose une mise en perspective  de l’œuvre de cet « inclassable »
de la peinture française.


Plus d’une centaine d’œuvres du peintre Albert Marquet seront présentées au sein d’une importante monographie proposée par le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Une première en France ! Inspiré par le fauvisme et attaché au thème de l’eau et du paysage, il fit de sa peinture une recherche de justesse, d’harmonie, d’équilibre.


L'oeuvre de Paul Klee sera lui exposé au Centre Pompidou à l’occasion d’une grande
rétrospective. Un nouveau regard est jeté sur l’œuvre du peintre, musicien,
poète et pédagogue qu’est Klee. « L’ironie romantique » qui règne dans sa création, ironie de l’art qui s’auto-représente dans l’œuvre du peintre, sera donnée à voir au travers d’une grande diversité d’œuvres, peintures, grands formats ou encore sculptures.


Le Grand Palais se lance dans une toute nouvelle
conception de l’exposition avec « Carambolages » ! L’histoire et la chronologie évacuées de
l’accrochage, la logique qui rassemble les œuvres est formelle, et l’expérience
du visiteur est privilégiée. Une présentation originale et intuitive fera donc
se côtoyer Rembrandt Man Ray, Annette Messager et bien d’autres, l’art moderne rencontrant l’art médiéval ou contemporain.



Le Grand Palais consacre également
une expostion à Seydou Keïta, considéré comme un des plus grands photographes
de la seconde moitié du XXèmes siècle. Cadrage et lumière maîtrisés, modernité
et inventivité de ses mises en scène, ainsi que la valorisation des sujets sont
autant de caractéristiques qui ont participé à son immense succès. Son œuvre
est le témoignage de la société d’un Mali devenu indépendant.