Quelles sont les grandes figures de la Révolution qui ont habité le quartier de l’Odéon ? Comment ce quartier est-il devenu un haut lieu des revendications révolutionnaires ? Visitez avec Des Mots et Des Arts ce quartier chargé d’histoire !

Teaser r volution fran aise

Quartier très animé et marqué aujourd’hui par les politiques urbaines haussmanniennes, l’Odéon actuel a bien changé depuis la Révolution française. A la fin du XVIIIème siècle, il s’agit du quartier des imprimeurs, dans lequel vivent de grands protagonistes de la Révolution, notamment Danton, Marat et Desmoulins. C’est ainsi dans l’actuelle rue de l’école de médecine que Marat est assassiné chez lui en 1793 par Charlotte Coudray : un événement qui fera l’objet de nombreuses récupérations politiques, et de débats historiographiques très révélateurs des enjeux de la Révolution. Danton quant à lui marque toujours le quartier de l’Odéon, avec sa statue orientée vers la maison du révolutionnaire.

Si la plupart des maisons du quartier sont détruites sous Haussmann, un bâtiment subsiste aujourd’hui : celui du théâtre de l’Odéon, construit au XVIIIème siècle et un des seuls bastions royalistes du quartier sous la Révolution. En effet, le théâtre de l’Odéon étant à l’origine un théâtre royal, les comédiens sont majoritairement royalistes car payés par le roi. Un comédien en particulier fait exception à cette règle : François-Joseph Talma, qui quitte la troupe de l’Odéon lors de la Révolution pour pouvoir jouer des pièces révolutionnaires, et qui connaît par la suite un grand succès sous Napoléon.

Au-delà des figures masculines de la Révolution, c’est Olympe de Gouges, auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, qui réside également près du Palais du Luxembourg. Le Palais est alors à l’époque une prison réservée aux condamnés nobles ou fameux, comme Alexandre de Beauharnais, Thomas Paine, figure de la révolution américaine, ou encore… Jacques-Louis David, enfermé pour ses liens avec Robespierre !

C’est donc tout le quartier, jusqu’à l’église Saint-Sulpice, où se marièrent Camille Desmoulins et Lucile Duplessis, qui est agité par la fièvre révolutionnaire. Pour en savoir plus sur cette période intense de l’histoire à Odéon et les débats actuels, c’est par ici !