Le musée accueille une exposition consacrée aux grands maîtres de la peinture du XVIIIème siècle jusqu'au 21 Juillet

Teaser expo jla article

"De Watteau à Fragonard, les fêtes galantes. Le temps de l'insouciance"... Voilà un titre qui nous a donné envie de nous éloigner pour un temps de nos préoccupations et de nous faufiler parmi les visiteurs du musée Jacquemart-André ! Celui-ci présente une grande exposition sur la peinture française du XVIIIème siècle. On peut y admirer une soixantaine d’œuvres, essentiellement des peintures provenant d'importantes collections françaises, allemandes, anglaises ou encore américaines.

Vous avez sans doute déjà entendu parler des "fêtes galantes" sans vraiment savoir ce qu'elles étaient. C'est l'occasion de faire un point pour vous mettre les idées au clair! Elles désignent un genre pictural qui naît au début du XVIIIème siècle sous la Régence (1715-1723), autour de la figure emblématique d'Antoine Watteau. Le peintre met en scène le sentiment amoureux au cœur de décors champêtres et d'une végétation luxuriante. Des danseurs, des femmes élégantes, des bergers ou encore des musiciens se livrent à des divertissements et à des confidences dans un genre très poétique. La légèreté des scènes épouse le raffinement propre à l'esprit rococo alors en plein épanouissement, où les lignes courbes et les couleurs claires se libèrent. 

Nicolas Lancret et Jean-Baptiste Pater se lancent à la suite du maître et s'approprient les codes de la fête galante qu'ils font évoluer. Ces scènes imaginaires s'ancrent peu à peu dans le réel: des lieux y sont reproduits, ainsi que des tableaux et des détails facilement reconnaissables par leurs contemporains. Certains artistes se démarquent par leur créativité comme François Boucher et Jean-Honoré Fragonard qui donnent une vision très personnelle de la fête galante. 

Si vous souhaitez voyager dans le rêve des fêtes galantes, suivez notre guide au musée Jacquemart-André en vous inscrivant ici !