L'exposition Foujita se tient au musée Maillol du 7 mars au 15 juillet. Des Mots et Des Arts revient sur la carrière et la vie de l'artiste.

Teaser a1654aa74fad2d4582379dbd61d46e26  cat illustrations couturier

Foujita ? Ce nom vous dit-il quelque chose ? C’est normal ! L’artiste est l’auteur de plus de 10 000 œuvres au cours du 20ème siècle !

Né en 1886 au Japon, Léonard Tsuguharu Foujita est le plus parisien des japonais. On pourrait d’ailleurs résumer sa vie en deux mots : la peinture et Paris
Avant son arrivée à Paris en 1913, l’art japonais a le vent en poupe. Une fois en France, Foujita rencontre alors un succès immédiat. Le peintre se fait rapidement une place parmi les grands artistes de l’époque, il deviendra par la suite un membre actif de la célèbre « Ecole de Paris ».
      
Dans ses œuvres Foujita mêle les influences de l’Orient et de l’Occident.
Ses peintures oscillent entre tradition japonaise et influence des Primitifs italiens. Ce savoureux mélange lui permet d’être accepté dans la sphère très fermée des artistes de l’époque. Il est admiré par Picasso, ami avec Modigliani, Vlaminck ou encore Matisse qui seront des influences importantes durant sa carrière.

Comprenant très vite que l’image est aussi importante que le talent, Foujita va se créer un style unique et reconnaissable de tous composé de lunettes rondes, d’une coupe au bol et d’une petite moustache en M. L’artiste devient alors un personnage à part entière, il est désormais un acteur des fastueuses soirées des Années Folles. 

Il s’adonne à l’art de l’autoportrait dès son plus jeune âge, comme un moyen pour lui de s’interroger sur son image et ce qu’elle renvoie. Nombreux sont ceux qui essayèrent de le percer à jour, André Kertèsz ou encore Man Ray sans jamais y arriver. Foujita est un être mystérieux qui ne laisse rien filtrer jusqu’à sa rencontre avec la jeune « Youki ». Pendant un temps muse et amante de l’artiste, elle est sa source d’inspiration quotidienne. Elle sera aussi la cause de son départ de Paris en 1931.

Pour connaître la suite de son histoire rendez-vous au musée Maillol…Vous avez jusqu’au 15 juillet !

Pour toute réservation c'est ici