Qu'est devenu le fameux palais des Tuileries? Quelles formes le jardin a-t-il pris au fil des siècles? Découvrez avec nous ce lieu central de Paris!

Teaser p5270062 min

Si le jardin des Tuileries est aujourd’hui un immense espace vert en plein cœur de Paris, cela n’a pas toujours été le cas. Sous Philippe-Auguste, l’espace est occupé par les faubourgs de Paris. A partir du XIIIème siècle, sont implantées de nombreuses fabriques de tuiles au jardin, qui donnent leur nom à l’espace.

C’est sous Catherine de Médicis que le jardin que nous connaissons commence à être délimité. Désirant s’éloigner du Louvre et se construire un palais personnel, Catherine de Médicis rachète les territoires occupés par les tuileries, pour y implanter un immense palais du style italien : les bornes du terrain sont alors les mêmes que le jardin actuel. Seule la première façade du palais est finalement construite, car sous les conseils de son astrologue, Catherine de Médicis se tourne brusquement vers l’hôtel de Soissons pour établir résidence. Les pavillons de Flore et de Marsan témoignent de cette époque, ainsi que la Galerie du bord de l’eau, construite par Henri IV pour relier le Louvre au Palais des Tuileries, et aujourd’hui occupée par l’Ecole du Louvre.

A partir de la Révolution, les Tuileries sont le théâtre de grands moments politiques. Ainsi, Louis XVI est amené de force par les révolutionnaires aux Tuileries, considérées comme le centre du pouvoir face à Versailles si excentré. Cette tendance est conservée par le consul Napoléon Bonaparte, qui exerce depuis les Tuileries pour affirmer son poids politique. Particulièrement attaché au symbole du Louvre, Napoléon devenu empereur construit l’arc de triomphe du Carrousel, toujours visible aujourd’hui, dans un style antique et Renaissance, en honneur de la campagne d’Autriche de 1805.

Sous la Commune, le palais est minutieusement détruit par les communards, laissant l’espace que nous connaissons aujourd’hui au jardin. Le jardin est par la suite aménagé en jardin à la française, et devient un espace d’exposition, notamment des sculptures de Maillol, installées à l’initiative du Ministre de la Culture de l’époque, André Malraux.

Pour réserver cette visite guidée du jardin, c’est par ici !